logo Club Romans CO

Le club de Course d'Orientation de Romans-sur-Isère

week-end CLMD

Les 22 et 23 juin, le Nose nous proposait un week-end d'orientation dans le forez : LD en Mass-Start, Sprint Urbain et Championnat de Ligue Moyenne distance (CLMD).

Commençons par le début : Mass-Start LD vers La Chapelle en Lafaye. Un terrain qui a dû rapeller des choses à ceux qui ont pu aller aux courates qui ce sont déroulées pas loin l'été dernier. Carte technique, pas trop verte, parfois un peu humide avec un relief pas trop marqué. Et un format qui permet à tous de se confronter à une position de premier relayeur ... Plusieurs options possibles : essayer de suivre le peloton sans décrocher de la carte car un papillon pourrait vite jouer un mauvais tour (ça c'est pour les rapides) ou laisser filer et faire tranquillement sa course (là ça me parle plus ...). Une différence notable avec une LD "classique" est qu'il y a beaucoup plus de monde qui tourne en même temps sur le terrain dans des directions assez variées, et qu'il faut être très attentif à la lecture du circuit sur la carte : c'est l'effet papillon ! A ce petit jeu : Aline finit 2ème en D10, Marine et Mariane resp 1ère et 2ème en D14, Emma 4ème D16 et Ludo 4ème H40.

Le soir : Sprint en Ville à St Bonnet le Château. Après être allé s'assurer d'un repli pour la nuit en allant jeter une tente (c'est ça les tentes "modernes" : ça se jette plus que ça ne se monte) sur un terrain prévu à cet effet, nous remontons "en ville" pour un Sprint. Le tracé nous réserve encore un papillon et deux balises "superposées" qui feront beaucoup parler...

 Aline finit 1ère en D10, Emma 2ème D16, Benoît 3ème en H21 et Ludo 1er en H40

Dimanche : Championnat de Ligue Moyenne distance sur la carte de Chantereine les Marais.

La carte n'a pas dû être utilisée pour une course depuis de nombreuses années. J'y avais fait un entraînement il y a bien longtemps : quand il y avait un entraînement la veille des courses importantes genre interrégionales (maintenant, on fait deux courses la veille ...). Un joli terrain dont je me souvenais encore. J'avais trouvé qu'il était dommage d'y courir : je m'y serai mieux vu en ballade avec le matériel photo ... 

Vue de loin la carte est bleutée : parsemée de nombreux marais, avec peu de vert et un relief peu marqué. Je sais que mon avis n'est pas partagé par tous mais j'ai trouvé que la course y étais agréable, même dans les zones de marais. Le terrain technique réclamait de l'attention (ça a bien failli me coûter cher à l'approche de la 9). La réputation de la carte est bien méritée : un bien beau terrain !

Les Croco ont aussi eu le plaisir ve voir ce jour là le retour d'un petit jeune au club puisque Marcel était parmi nous.

Des photos en bas de page ici

F.P.

 

 

 

Un week-end du tonnerre ....

Un week-end de courses dans le sud, pas loin de Nice : ça faisait envie après tous ces week-ends à la météo capricieuse.

Une moyenne distance et une nationale sur un terrain réputé technique, cela promettait un bon week-end qui valait le déplacement.

Nous sommes donc six croco à avoir tenté l'aventure.

Départ samedi matin pour St Vallier de Thiey. Méteo clémente, presque chaude, un terrain finalement bien technique avec une foultitude de murets qui enverra les plus inatentifs dans ... le mur !  (un terrain qui rapellera Chandolas à ceux qui y étaient)

Pour les résultats : Bravo à Marine qui termine 2ème en D14

Nuit en gite pour les uns, camping pour les autres ...

Le dimanche matin, direction Gréolières les Neiges, altitude 1400m.

Au fil du trajet, nous nous rapprochons des nuages et arrivons sous un ciel bien bas, avec 10°C à la station, centre de course.

Ludo et Rachel partent dans les premiers, et ils pourront courir un (petit) moment avant la première averse ... les autres suivront entre les suivantes, au son des roulements du tambour euh, non, pas de fanfare ici : le tonnerre se charge de mettre la course en musique !

La carte est à dominante orangée : une zone de moyenne montagne assez variée, alpages à l'herbe plus ou moins rase, de nombreuses petites zones de forêt, quelques chemins dans la moitié nord de la carte, aucun dans l'autre moitié, une ligne électrique bienvenue la traverse ... et finalement, peu de vert. Le relief est bien présent mais il passera finalerment plutôt bien.

Le traçage, bien typique d'une longue distance, nous offre quelques longs poste à poste dont un frise les deux km pour les parcours les plus longs. 

Au rythme du tracé donné par le traceur et à celui du relief rencontré, il faudra bien ajouter celui de la météo : une belle acalmie, une belle averse, une autre acalmie, une averse de grèle, etc... avec toujours quelques roulements de tonnerre plus ou moins loin et quelques éclairs pour arranger cela.

Mais pourquoi grèle, éclairs et tonnerre s'accordent-ils juste au moment ou il faut traverser une zone bien dégagée, plutôt en crète ? Et pourquoi, en se retournant, vers la vallée, au fond, la météo semble bien plus clémente ?  Je ne peux m'empécher, en écrivant cela, de repenser au pauvre orienteur qui m'a demandé de lui dire où il était à ce moment là, ... il avait perdu sa bousolle !

Tous les crocos arriveront finalement à bon port et après s'être changés iront grignotter quelque chose de chaud au petit resto de la station qui a fait le plein par cette belle journée de début juin (pas en terrasse) !

 

Je garderai un bon souvenir de cette course un peu particulière en espérant avoir l'occasion d'y revenir par beau temps, ça doit être beau aussi ! (peut-être qu'il manquera alors quelque chose ... ).

Le retour commencera avec une route étrange où les voitures tracent leur passage dans quelques cm de grèle (voir photos). Le temps redeviendra assez vite clément au fil des km parcourus.

Côté résultats : Marine s'offre encore un podium : 3ème en D14

Nous n'avons pas passé notre week-end au chaud dans le sud de la France mais peut-être aurions nous du nous méfier de ce nom : GREoLièrES lES NEIGES !!!

F.P.

des photos ici

les photos prises par les organisateurs ici  (merci à eux)

 

Retrouvez toutes les photos dans la suite de l'article.

Les bauges dans le brouillard.

7 mois après O'tomne en Savoie, retour dans les Bauges pour un peu de c.o. Nous ne serons pas trop dépaysés : le secteur n'est pas le même, un peu plus de pâturages ce coup-ci. Mais la technicité est du même niveau et la méteo quasiment identique, digne d'un mois de novembre !

Les grands circuits commencent par un beau et long poste à poste à découvert mais avec une visibilité bien réduite par le brouillard (il parait que le paysage aurait valu le coup d'oeil...), suivront des postes à postes plus classiques de ce terrain riche en micro-reliefs en forêt.

A ce petit jeu, quelques crocos s'en sont bien sortis : podium pour Rachel (1ere en D21A), Hugues (2eme en H20A), Laure et Denise 2èmes aussi.

Dimanche matin : changement de lieu (Chambéry), de format (sprint long urbain) et de saison : un peu de soleil et des °c en plus, les shorts sont de sortie et les guêtres peuvent rester au fond coffre.

Début semi-urbain dans un campus pentu avant de terminer dans Chambéry avec vieux quartier, château et "traboules".

Un O'bivwak d'anthologie !!

Par une belle journée de printemps… Nous partîmes 2000 et par un grand effort, nous vîmes 600 en arrivant au port…
 
Inscrits un peu au dernier moment, nous n’avions pas d’objectif précis à part franchir la ligne d’arrivée le dimanche midi. Pour le choix du parcours, avec Benoît à la direction, on ne risquait pas trop de se perdre. Nous avons donc gaîment pris le B, un petit parcours sympa avec du dénivelé et 20 km par jour environ.
 
Les conditions météo étant déplorables, nous avions prévu et misé avant tout sur le confort pour le Bivouac le soir, ce qui s’est traduit par une légère « lourdeur » du sac.
 
Le samedi 17 mai : Au départ gain de temps grâce à l’inscription par Internet, nous avons pu ainsi nous diriger sereinement vers la porte d’accès.
 
 
12h30 après un petit discours pour les orienteurs, entre rafale de vent et pluie, c’est parti ! Une descente rapide du centre de Villard jusqu’au parc à luge afin d’obtenir nos defs et les reporter sur la carte distribuée à l’accueil le matin.
 
Ne trouvant aucun abri satisfaisant contre les éléments, nous grimpons rapidement vers les trois premières balises (haut des pistes à 1700m d’altitude). Accueilli par une chute de neige, dans des conditions extrêmes, les orienteurs prennent le temps de reporter toutes les définitions sur la carte avant la destruction imminente du papier par l’eau.
 
Quelques choix judicieux de traverse, nous courrons enfin à un rythme de croisière sur de larges pistes. Puis dans la forêt, nous empruntons des rivières de Nutella, bien glissantes…
Heureusement que nous avions anticipé les conditions météo !
Après une mauvaise chute, la progression se fait plus lente. De toute façon vu le dénivelé et la fatigue, l’escalade avec un sac devient plus ardue… mais quand on se retourne en haut, et que l’on voit la balise précédente au sommet de la montagne de l’autre côté : Un paysage MAGNIFIQUE ! Plus le temps de s’arrêter, l’objectif est désormais d’arriver avant la nuit pour monter la tente ! 
Enfin, nous voilà au bivouac sous une pluie fine mais continue. Le champs de boue est parsemé de tentes et de camions. Heureusement, on apprend rapidement que l’organisation va rapatrier le campement dans une salle en dur avec une éventuelle modification des parcours pour le lendemain. 
Après un passage à l’infirmerie, le médecin m’envoie passer une radio pour une suspicion de fracture de côte. C’est l’abandon…A notre retour à Romans, nous apprendrons que le parcours est annulé pour le lendemain avec conservation du classement du samedi.
 
Au total, 22km, 1300m de dénivelé en 7h dans des conditions difficiles qui ne sont pas venues à bout de notre motivation et une très belle première expérience de Trail pour moi. Un grand merci à Ben pour sa patience !

Guillaume.

Retour sur un CFC …. Humide

C’est samedi 25 mai à 4 heures du matin que commence notre WE de l’année en CO, devant le stade Guilhermoz deux minibus pleins à craquer prennent la route pour Poitiers, ou plutôt les forêts poitevines, région connue pour ses marais (on en reparlera !). La météo n’est déjà pas top et nous trouverons même la neige entre St Etienne et Clermont, bref après 7 h de route nous voilà en train de déplier les tentes au camping que déjà certains doivent partir courir.

12h30 et nous voilà déposés par nos chauffeurs non loin de « l’aréna » cet espace accueillant tentes clubs, arrivée, stands etc… première surprise (ou pas), c’est très très boueux, enfin on a l’habitude de ces conditions. Montage de la tente et inauguration de la flamme « CROCO » et déjà les premiers départs, départs échelonnés pour les 18 représentants du club pour le championnat de France Moyenne Distance, d’Hugues à Théo, tout le monde aura réalisé une bonne course avec plus ou moins de traçouille en entrée de poste suivant les heures de départ.

La carte ! une zone de bombardement avec des centaines de cuvettes et dépressions !! où certains y laisseront leur balise pour rentrer avec un malheureux « pm » (ça semble d’ailleurs être une spécialité pour un ) Le terrain est imbibé d’eau et toutes ces cuvettes sont pleines, autant dire que certains passages étaient très marécageux.

Bilan de cette moyenne distance, Marine et Marianne 4ème et 8ème en D14, Hugues 7ème en H20A et des places honorables pour les autres.

 

De retour au camping pour une bonne douche et un bon (petit) repas au chaud.

Lendemain matin, grand jour, lever 6h30 pour le départ du Championnat de France des Clubs, l’objectif de tous les clubs chaque année. Notre but, monter en nationale 3 et donc terminer dans les 14 premiers de N4.

Départ en masse de Rémy et Lucas au milieu de 130 autres coureurs à 7h45 et voilà le relais bien lancé, l’équipe une sera deuxième un bon moment de la course avant de finalement terminer à la 12ème place. La montée est assurée !! La lutte avec Valence et La Chapelle aura été belle. L’équipe deux termine elle aussi a une belle 66ème place. Le club avait aussi une équipe open en challenge Thierry Georgiou qui termine 28ème.

Pliage des tentes et c’est déjà le retour, arrivée 22h30 à Romans après un WE où finalement on aura vu que des fôrets, des trous, des bosses, des balises, bref de la vrai CO !

les photos ici

Rendez-vous l’année prochaine dans le Nord !

 

Chères cheires auvergnates

Ca faisait longtemps que l'on était pas allés courir en Auvergne.... et la réputation des cheires aidant, nous sommes trois crocos à nous être décidés à faire le déplacement pour ces 20 et 21 avril.

Les courses en auvergne : ça se mérite ! Déjà, il faut y arriver, en Auvergne ! Une mauvaise inspiration nous a emmenés vers le col de la république pour rejoindre St Etienne mais la météo a eu raison de ce choix d'itinéraire optimiste : demi-tour imposé par d'importantes chutes de neige !

Retour sur l'autoroute en vallée du Rhône avec une bonne heure de perdue : parfois cela sert de prévoir large. Ensuite, les essuie-glace n'ont pas chômé pendant une bonne partie du trajet. 

Finalement, la météo bien maussade et fraîche à l'arrivée sur le lieu de course nous a paru plutôt clémente.

Les terrains de ces deux jours ont tenu leurs promesses, techniques avec beaucoup de petits reliefs, de belles coulées de lave (pas facile de courir là-dessus). Un genre différent de ce que l'on rencontre chez nous.

Ben et Rachel s'en sortent pas mal sur la longue du samedi, dommage que les organisateurs n'aient pas laissé plus de deux heures aux derniers partis pour boucler leur circuit ... je n'ai trouvé que des confettis à la 17 et de fortes marques de piétinement à ce que j'ai supposé être la 18 : les débaliseurs sont passés avant moi...

Bonne course le lendemain sur la moyenne distance où nous partons dans les les premiers. Terrain un peu différent : un peu plus technique d'après Ben, un peu plus "courant" selon moi mais peut-être est-ce dû au fait de ne pas avoir le voyage "dans les jambes" comme la veille.

Les résultats sur le site de balise 63

f.p.

 

Championnat de ligue des clubs ...

C'était il y a deux semaines et c'était un peu l'été avant le retour de l'hiver ...

Dix-huit crocos sont partis vers le parc de Miribel Jonage, entre le lac et le Rhône pour traquer les balises en équipes. Trois équipes de six, de niveaux comparables allaient se confronter -  amicalement - dans un relais où chacun devait trouver un circuit à sa taille. (1 : Lucas-Théo-Guillaume-Aline-Emma-Benoît, 2 : Alex-Rémy-Cécile-Arnaud-Florian-Gil, 3 : Christophe-Bruno-Mariane-Jules-Hugues-Fabien)

L'équipe 1 fera un très bon premier relais, l'équipe 2 prendras la tête à la fin du deuxième puis la 3 à la fin du troisième. La trois ne se fera doubler qu'au dernier relais par l'équipe 1 mais sera finalement déclassée pour un pm. Le tiercé dans l'ordre sera donc chez les croco : 1-2-3.

L'équipe 1 se classe 8ème (6ème club) au championnat de ligue remporté par le NOSE devant le CSMR et Dauphine Orientation. notre deuxième équipe se classe 13ème.

Une bonne journée pour tous, conviviale et ensoleillée, avec cependant un petit bémol : la faible participation, 26 équipes et seulement 12 clubs représentés à ce championnat de Ligue.

Les photos ici

 

Murs-murs ardéchois

Deux crocomobiles bien remplies se sont rendues à Chandolas en Ardèche ce 7 avril. Temps frais (3°C à l'arrivée et guère plus en repartant ...), un peu gris mais sec.

 

Je pense que les présents n'ont pas regretté le déplacement. Bien sympatique cette moyenne distance.

La première partie, très courante et à vrai dire assez peu technique laisse ensuite la place à une succession de postes dans un enchevètrement de murs où un peu d'inattention peu poser de gros problèmes !

Un terrain inattendu mais bien plaisant.

Des crocos devraient retourner en Ardèche fin juin, l'étape de Cruas étant malheureusement placée le jour des CFC.

F.P.